chant

Vous avez sûrement déjà entendu dire bien des choses sur le chant, sur ce qu’il faut ou ne faut pas faire, sur la façon dont un chanteur doit se tenir, se conduire, se préparer. Les idées reçues sur le chant sont souvent répétées par des personnes qui n’ont pas pu vérifier leurs dires. Apprenez à décoder le vrai du faux pour devenir un bon chanteur sans prendre de risque au sujet de votre voix.

Il faut ou ne faut surtout pas imiter d’autres chanteurs

Le timbre est la caractéristique qui définit la couleur de la voix d’un chanteur ou d’une chanteuse. C’est grâce à ce timbre que vous pouvez immédiatement reconnaître à l’écoute une chanson interprétée par Beyoncé, Johnny Hallyday, Daniel Balavoine, Pavarotti ou Céline Dion. Faut-il, lorsque l’on apprend à chanter, essayer d’imiter le timbre de ces célébrités ?

À vrai dire, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse. Si votre objectif est de trouver votre « vraie » voix, il vaut mieux essayer de vous détacher de l’imitation et réaliser des exercices visant à affiner votre timbre naturel. Si au contraire vous voulez « chanter comme », vous pouvez parfaitement moduler votre voix pour parvenir à approcher le timbre de votre chanteur ou chanteuse favori. Il s’agit simplement d’un exercice différent, qui ne mobilise pas les mêmes ressources. Véronic Dicaire est un très bon exemple de chanteuse connue pour ses imitations très réalistes de timbres d’autres chanteuses.

Bien chanter est un don, cela ne s’apprend pas

Qu’y a-t-il de plus agaçant que de s’entendre dire qu’une réussite est due à du talent inné, à un don alors qu’on y a mis des heures et des heures d’entrainement ? Que ce soit en sport, en peinture ou en chant, il peut y avoir des personnes prédisposées à réussir, mais également des personnes qui réussissent dans ce domaine sans avoir à priori de talent en la matière. Le travail acharné fait des merveilles.

Non, bien chanter n’est pas un don (ou pas seulement). Eh oui, vous pouvez faire des progrès considérables en chant si vous décidez de vous y mettre sérieusement, quel que soit votre niveau de base.

Les cours de chant, c’est pour les débutants/les chanteurs confirmés/les pros

Vous cherchez une bonne excuse pour ne pas prendre de cours de chant ? Piochez parmi ces allégations fréquentes :

– les cours de chant, c’est pour ceux qui ne savent pas chanter ;

– les cours de chant, c’est seulement pour les chanteurs lyriques ;

– les cours de chant, c’est pour ceux qui savent déjà chanter ;

– les cours de chant, c’est trop cher ;

– les cours de chant, c’est trop compliqué lorsqu’on ne connait pas le solfège ;

– et bien d’autres…

Pourtant, prendre un cours de chant à Toulouse ne vous reviendra pas plus cher que de faire un bon repas ou d’acheter un pantalon ! Les professeurs de chant disposent de méthodes adaptées à tous les niveaux et à tous les styles. Que vous chantiez juste ou complètement faux, que vous soyez chanteur lyrique ou chanteur de rock, que vous ayez déjà fait des concerts ou que vous ne compreniez rien à une partition, vous avez tout à gagner avec des cours particuliers de chant.

Il est impossible de chanter à la fois du lyrique et de la variété

Cette idée reçue est surtout véhiculée par celles et ceux qui n’ont jamais suivi de cours de chant lyrique. Non, apprendre à chanter du Schubert, du Brahms ou du Mozart ne pose pas de problème si vous voulez ensuite vous orienter vers le jazz, la pop, le métal ou le rap. Les cours de chant lyrique sont au contraire une très bonne base pour travailler sa voix de façon harmonieuse et appréhender ensuite d’autres styles.

Il vous faudra peut-être vous débarrasser de quelques habitudes liées au chant lyrique lorsque vous chantez de la variété, notamment en matière de puissance de la voix. Mais en aucun cas ce n’est un frein pour développer vos qualités de chanteur ou chanteuse de variété -à l’image de Florent Pagny, Marianne James, Nathalie Dessay ou Julie Fuchs, autant de professionnels capables de passer d’un style à l’autre sans problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.