CBD

Le CBD est un proche cousin du THC – il agit sur les mêmes récepteurs que le THC dans le cerveau, mais il n’est pas intoxicant dans la plupart des cas. Comme le THC, le CBD fait l’objet d’allégations fallacieuses sur ses bienfaits médicinaux, mais la communauté médicale l’accepte beaucoup mieux en raison de son absence d’effets d’intoxication et de dépendance.

L’Organisation mondiale de la santé a d’ailleurs reconnu que le CBD ne présentait pas de risque d’abus et que “jusqu’à présent, il n’existe aucune preuve de problèmes de santé publique liés à l’utilisation de CBD pur”.

Bénéfices pour la santé du CBD

En 2018, ce composé a trouvé une utilisation médicale courante sous la forme d’Epidiolex, le premier médicament à base de CBD approuvé par la FDA. Lors des essais cliniques, il a été démontré que ce médicament réduisait la fréquence des crises chez un groupe de patients atteints soit du syndrome de Lennox-Gastaut, soit du syndrome de Dravet, deux formes rares d’épilepsie pédiatrique.

L’approbation de la FDA démontre que le CBD est sûr sous sa forme pure chez au moins un groupe de patients épileptiques et l’aval de l’OMS apporte une certaine certitude à la communauté médicale. Mais lorsqu’il s’agit des autres avantages médicaux du CBD, la recherche fait encore défaut. Outre son potentiel antiépileptique, les données précliniques suggèrent que le CBD pourrait également être bénéfique dans le traitement de l’inflammation, de la douleur, du cancer, de la psychose, de l’anxiété et même des troubles liés à la consommation de substances. De plus, en dehors de l’Epidiolex, le CBD n’est pas réglementé (comme le cannabis), ce qui signifie que si vous allez au magasin du coin, l’huile de CBD que vous y trouvez peut-être frelatée avec des produits de remplissage, ou même d’autres produits chimiques qui peuvent être toxiques. L’huile et peut même ne pas contenir de CBD du tout.

La demande de CBD va croître

Malgré le manque de données sur les avantages médicaux du CBD, et malgré le fait que les produits à base de CBD non réglementés présentent un risque pour la santé, le composé devrait continuer à être accepté par le grand public, ce qui entraînera une augmentation de la demande pour la production de CBD pur. D’abord, comme les gens continuent d’utiliser l’huile de CBD en automédication, davantage de chercheurs voudront étudier la sécurité des produits à base de CBD. Ensuite, à mesure que les scientifiques comprendront mieux les effets médicinaux du CBD, la demande de produits pharmaceutiques à base de CBD augmentera. Enfin, pour le meilleur ou pour le pire, le CBD apparaît partout dans les produits de consommation. Non seulement les magasins d’aliments naturels comme celui de mon quartier vendent de l’huile de CBD, mais le CBD apparaît également dans la nourriture – dans les oursons en gélatine, les barres de chocolat et même l’eau en bouteille. Et les vendeurs d’aliments veulent que le composé soit réglementé pour garantir la sécurité de leurs produits.

Tout cela signifie que les sociétés pharmaceutiques, les chercheurs universitaires et les fabricants de produits alimentaires devront mettre la main sur de plus grandes quantités de CBD pur.

Pour l’instant, la plupart du CBD provient du chanvre, une culture qui est actuellement légale en France parce qu’elle contient de très faibles niveaux de THC et de CBD.

Comment faire face à la demande croissante de produits à base de CBD ?

Le chanvre ne contient pas autant de CBD que le cannabis, ce qui signifie qu’il faut traiter beaucoup plus de chanvre pour isoler la même quantité de CBD.

Mais le CBD n’est pas non plus facile à extraire du cannabis. Comme le cannabis contient des milliers de composés, il est difficile de purifier le CBD en grandes quantités. De plus, étant donné son statut légal, le cannabis est de toute façon difficile à trouver.

Découvrez par la suite, les causes du ronflement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *