Quelles solutions pour pallier le manque d'autonomie des séniors ?

On ne peut pas dire que la vieillesse est une maladie. En tous cas, elle s’accompagne de plusieurs complications médicales, dont la perte d’autonomie physique. Et c’est ce qui est le plus difficile pour les seniors. Chez certains, c’est psychologique : le premier accident domestique qui entraine une hanche cassée peut mener jusqu’à la dépression et à une dégradation de leur état. Mais si on vous disait qu’il existe quelques solutions qui peuvent vous permettre de mieux affronter la vie de tous les jours, et ce, malgré la perte d’autonomie.

Un fauteuil roulant high-tech pour votre confort

Quand on prend de l’âge, les muscles et les os sont moins résistants. Certes, faire du sport retarde la perte d’autonomie, mais c’est au final un passage obligatoire quand on vieillit. Eh oui, l’on perd de plus en plus d’autonomie passée la soixantaine maximum.

Mais, en soi, ce n’est pas grave. Désormais, pour vous aider à vous déplacer, vous pouvez compter sur un fauteuil roulant high-tech et moderne. Vous n’avez même plus besoin de faire des efforts pour vous déplacer. Si vous disposez d’un fauteuil roulant classique, sachez que vous pouvez le motoriser avec le Yomper proposé par https://www.acekare.com. Pour le positionner sur le fauteuil roulant, il suffit d’une clipse. Cette motorisation est totalement indiquée pour les seniors en perte d’autonomie. Cela permet d’éviter les tendinites à force de pousser les fauteuils avec les mains. Et c’est véritablement plus de confort au quotidien. On n’a plus tellement cette sensation de dépendance qui entraine souvent la dépression. Avec un fauteuil roulant électrique, vous gagnerez en liberté et en autonomie pour 23 km au moins. Vous pourrez ainsi faire vos courses, vous promener au parc sans vous fatiguer. Il convient de noter que le yomper est bien plus abordable qu’un nouveau fauteuil roulant électrique. Qui plus est, il est facile à recharger.

À noter : si votre maison est à étages, pensez à installer un monte-escalier pour accéder facilement et en sécurité aux étages supérieurs. Cela permet de préserver l’autonomie des seniors. Il est à rappeler que des organismes comme l’Anah proposent des aides pour l’installation de monte-escalier.

Une aide à domicile pour vous accompagner

Pour les seniors qui peuvent tout de même s’occuper d’une partie de leur maison et de leur bien-être, donc qui n’ont pas encore totalement perdu leur autonomie, il est possible d’éviter le placement dans des établissements spécialisés. Pour avoir une aide au quotidien, il est possible d’engager une aide à domicile. Les entreprises spécialisées en la matière, il n’en manque pas sur le marché.

Les infirmières à domiciles s’occupent à la fois du suivi médical des patients, mais aussi de leur hygiène quotidienne, de leur repas, et leur servent de dame de compagnie pour éviter l’isolement et la solitude. Ces dernières organisent aussi les sorties et les rendez-vous médicaux et accompagnent leurs patients à chaque fois. C’est une alternative qui permet aussi de garantir un maximum de confort et d’intimité aux seniors. Ils gardent tout de même un semblant d’autonomie pour leur permettre d’avoir toujours goût à la vie. Et cela facilite la vie et rassure les proches.

C’est un fait ! Laisser les seniors vieillir chez eux permet de retarder les effets de leur perte d’autonomie. Ils ne se sentent pas oubliés, délaissés ou seuls et sont plus à l’aise au milieu de leur souvenir. Ce qui leur donne une meilleure forme tant psychologique que physique. Pour dire simplement, cela augmente leur espérance de vie. Les aides ne sont là que pour les surveiller et assurer leur sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.