drone

Passer derrière les commandes d’un drone avec caméra est une expérience unique, mais le faire après avoir construit son propre appareil vous permet également de voir chacune des étapes de montages que vous avez réalisées. De plus, construire un drone est, généralement, l’objectif de nombreux amateurs. Dans les lignes qui vont suivre, sachez comment construire votre drone vous-même.

Pourquoi construire son propre drone ?

Beaucoup de personnes décident de construire leur propre drone plutôt que d’en acheter un. Les raisons sont, en effet, nombreuses. Mais l’une des principales est le coût. Évidemment, le coût des drones montés par soi-même s’avère moins cher que ceux achetés dans les magasins. À côté de cela, concevoir son drone soi-même constitue une activité très passionnante pour certains. Autrement dit, cela peut sembler être une petite aventure qui vous rendra fière de vous, d’avoir réalisé quelque chose qui semble être complexe. Cependant, l’ achat de drone pas cher est meilleure que de le faire soi-même.

Les composants de base d’un drone

Cadre

La fibre de carbone offre le meilleur mélange de résistance, de poids et de durabilité. C’est idéal pour les débutants qui s’écrasent souvent.

Batterie

La norme industrielle est une batterie à quatre cellules.

Moteurs et hélices

Les moteurs sont évalués en kilovolts, ce qui signifie le nombre de tours générés par volt. Les options à kilovolts élevés sont plus réactives, mais elles consomment, plus rapidement, la batterie. Au début, il est préférable d’opter pour un ensemble moteur-hélice moins agressif pour le freestyle, cependant restez dans un rapport poussée/poids de 4:1. Par ailleurs, si votre cadre, votre batterie, vos moteurs et tout autre composant majeur pèsent 500 g, vous avez besoin de moteurs qui vous donneront 2 kg de poussée, soit 500 g par moteur.  Pour voler plus vite, vous devez augmenter le rapport.

Contrôleur de vol

Les contrôleurs de vol effectuent les calculs qui permettent aux drones de rester en l’air. Un contrôleur électronique de vitesse transmet ces calculs aux moteurs. Restez simple en vous procurant un contrôleur électronique de vitesse qui peut recevoir une entrée directe de la batterie, de sorte que vous n’ayez pas besoin d’une carte de distribution d’énergie.

Éléments pour la vision

Pour voir ce que le drone voit, vous aurez besoin d’une petite caméra de sécurité, d’un émetteur vidéo et de lunettes de vision. À cet égard, utilisez une antenne à polarisation circulaire pour connecter vos lunettes à l’émetteur. Il existe deux polarisations, droite et gauche. Assurez-vous que l’antenne a la même polarisation que vos lunettes.

Commande

Choisissez un système qui émet en 2,4 GHz et qui peut se connecter à votre ordinateur par USB pour vous entraîner sur des simulateurs. Ainsi, vous pourrez faire d’innombrables essais sans détruire votre drone.

Monter son propre drone

Une fois tous les composants de base rassemblés, il vous reste à monter votre drone. Il vous suffira d’insérer, un par un, chaque élément sur le cadre. Pour le reste, des accessoires supplémentaires comme des capteurs peuvent enrichir les fonctionnalités de votre drone. N’hésitez donc pas à en installer si besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.