Compléments alimentaires Myveggie

Du fait du manque en progestérone et en œstrogène durant la période de transition vers la ménopause, nombreuses sont les femmes qui se plaignent d’avoir un certain nombre de symptômes désagréables : bouffées de chaleur, troubles de l’humeur et du sommeil, sueurs nocturnes, reminéralisant, etc. Heureusement, on trouve aujourd’hui des enseignes proposant des compléments alimentaires naturels permettant d’atténuer ces effets de la ménopause. Parmi celles-ci, on cite myVeggie.

Focus sur la marque myVeggie

MyVeggie est une marque française de compléments alimentaires, fondée par Véronique De Azevedo, accompagnée de ses deux amis, Marc et Hervé. L’histoire de l’enseigne a débuté il y a quelques années, quand sa fondatrice a recherché un complément alimentaire contre la fatigue et l’anxiété. Résultats de ses recherches : elle n’a trouvé que des produits allant à l’encontre de la valeur humaine. La plupart d’entre eux sont dérivés de l’OGM, des composants d’origine animale, ou des produits testés sur des animaux. Face à ces produits, Véronique De Azevedo a au final pensé qu’« on n’est mieux servi que par soi-même ». Voulant mettre en avant l’innovation et l’éco responsabilité environnementale, elle choisit ainsi de créer myVeggie avec les deux autres cofondateurs, Marc et Hervé.
Pour satisfaire ses clients, l’enseigne a pris un certain nombre d’engagements :

  • Fournir à ses clients des compléments alimentaires « sains et naturels pour la santé et le bien-être ». Pour cela, myVeggie choisit pour ses produits la certification EVE Vegan, gage du respect des principes fondamentaux du véganisme ;
  • Respecter les règles d’éthique ;
  • Faire constamment des recherches et innover.

Les compléments alimentaires, un marché en plein essor

Le marché des compléments alimentaires ne cesse de se développer ces dernières années. En effet, presque 50 % des Français ont pris l’habitude de prendre des compléments alimentaires. La plupart d’entre eux témoignent de leur importante efficacité. De ce fait, ils envisagent d’en consommer davantage dans le futur puisqu’ils pensent que ces produits leur permettent d’améliorer leur santé et leur bien-être.
Par ailleurs, la naturalité fait partie des grandes tendances en ce moment en termes de compléments alimentaires. Cela se traduit par l’augmentation de la demande des consommateurs en termes d’ingrédients à base de plantes et contenant des actifs naturels. Ce n’est pas tout ! Nombreux sont les Français qui envisagent de réduire le recours à la médecine dite « conventionnelle », au profit des compléments alimentaires. Tout cela pour dire que les consommateurs ont un attrait grandissant pour les compléments alimentaires, ce qui fait évoluer grandement ce marché.

Les compléments contre la ménopause pour optimiser ses performances au travail

Les symptômes pré ménopause ont forcément des conséquences sur la performance des femmes au travail. Si certains troubles ne surviennent que la nuit, d’autres peuvent subsister pendant toute la journée, ce qui les empêche de travailler dans de meilleures conditions. Parmi ces symptômes subsistant, on cite les maux de tête, les problèmes de concentration ou le manque de mémoire, les changements d’humeur.
La bonne nouvelle est qu’il existe des solutions permettant d’atténuer, voire supprimer ces désagréments, à l’instar de la consommation des compléments alimentaires contre la ménopause. Prendre ces derniers, c’est synonyme d’avoir une journée de travail confortable, détendue, sereine et décontractée. Conséquence : performance optimisée au travail.

Les autres atouts des compléments alimentaires contre la ménopause

La médecine douce, et notamment les compléments contre la ménopause, regorge d’autres innombrables qualités. Ils permettent avant tout de compenser la carence en hormone survenant en pré-ménopause, ce qui a pour conséquence de réduire les symptômes y correspondant. Qui plus est, la médecine douce a des effets positifs sur l’organisme. En plus de contrer les troubles rencontrés lors de la transition vers la ménopause, ils peuvent également aider les consommateurs à se sentir mieux s’ils sont fatigués ou s’ils ont le moral à zéro. Comparée à la médecine dite « conventionnelle », la médecine douce n’entraîne que très peu d’effet sur l’organisme, que ce soit sur le court ou le long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.