voyage au Cambodge

Le Cambodge, situé dans la partie sud-est du continent asiatique, est un pays aux paysages variés : delta du Mékong, montagnes, plaines de basse altitude et zone littorale du golfe de Thaïlande. C’est surtout dans cette dernière zone que sont pêchés les fruits de mer, vendus et utilisés dans tout le pays pour concocter des fameux plats connus dans le monde entier. Voici les trois principales assiettes à base de fruits de mer typiques que vous devez connaitre avant votre voyage au Cambodge.

L’Amok

L’amok est un plat national cambodgien. N’importe où dans le pays, vous en trouverez que ce soit dans les grands restaurants, les petites gargotes, les marchands de rue ou chez les locaux. Il est d’origine khmer. Les condiments, les épices (gingembre, galanga, poivre, curcuma et citronnelle) et plusieurs ingrédients pour préparer ce plat sont écrasés au mortier et ils ont le même aspect que le curry. Les cuisiniers ajoutent ensuite les poissons et les autres fruits de mer comme les crevettes ou les crabes puis le lait de coco avant de tout faire réduire. Le tout devient épais et soyeux.

Pour optimiser son originalité, habituellement, lors de votre voyage Cambodge, les vendeurs ou les restaurateurs vous serviront l’amok dans des feuilles de bananier ou dans une noix de coco. Il se mange généralement chaud avec du riz et des fois, des légumes émincés.

C’est un plat qui mérite bien son titre car il est non seulement authentique mais aussi riche en saveur. Le mélange apporte une suavité exceptionnelle en bouche et il est particulièrement rassasiant.

Le Kdam Chaa

Quand vous faites un voyage au Cambodge, vous pouvez aussi déguster au fameux Kdam Chaa. Il s’agit d’un plat préparé avec des crabes frits. C’est une préparation traditionnellement servie avec du poivre de Kampot réduit dans une sauce savoureuse et légèrement piquante avec du lait de coco, du curry, du gingembre, de l’ail, des échalotes et des piments doux. Les crabes les plus frais sont disponibles sur le marché de crabe de Kep si vous aviez envie de faire la préparation vous-même.

Comme l’Amok, il s’agit aussi d’un plat typiquement khmer. Mais plusieurs restaurateurs en proposent désormais en version plus sophistiquée. Il est servi avec des accompagnements divers comme le bol de riz, une assiette de légumes ou encore des beignets et des pains variés.

Le Kdam Chaa peut faire office de plat de résistance. Il peut aussi être pris avec d’autres nourritures plus consistantes si vous êtes un vrai gourmet. N’oubliez pas d’ajouter un peu de jus de citron à votre plat si vous aviez envie d’avoir un mélange plus acidulé.

Le K’Tieu

En réalité, le K’Tieu est une soupe préparée avec des nouilles de riz ou d’autres types de nouilles avec des fruits de mer comme les crevettes, le crabe ou des chairs de poissons. Elle peut aussi être accompagnée de viande de bœuf, de poulet ou de porc. Pour rehausser le gout de ce plat, les cuisiniers cambodgiens ajoutent dans le bouillon du jus de citron, de la sauce de poisson, du sucre et des piments. Il est donc en quelque sorte, une soupe au gout aigre-doux exceptionnel.

Cette soupe est habituellement servie au petit déjeuner mais il est aussi possible de la manger au déjeuner ou au repas du soir. Certaines personnes en mangent même en gouter entre les heures de repas.

N’hésitez pas à demander à votre hôte ou votre restaurateur d’enlever les piments des ingrédients si vous ne supportez pas le gout piquant. Vous pouvez également demander d’ajouter d’autres ingrédients si le cuisinier vous le permet.

Lisez par la suite, comment choisir le bon smartphone ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.