candidature

Le recrutement est une sorte de concours où tout le monde ne peut pas sortir vainqueur. D’autres reçoivent une proposition de collaboration, tandis que certains sont refusés. Dans tout cela, il y a un phénomène silencieux qui pèse sur 90 % des demandeurs d’emploi. Il s’agit du caractère taiseux de l’embaucheur. L’absence de réponse de sa part expose le candidat à une attente insupportable et indéfinie. Pourtant, cette nonchalance produit des effets négatifs du côté du candidat et au niveau de l’entreprise.

Un mail de refus, le strict minimum à faire

La lettre refus candidature après entretien peut très bien se faire à travers un email. Bien que la démarche soit peu agréable, il est important de l’entreprendre en guise de respect au candidat ayant entrepris de postuler à l’offre. Généralement, un appel téléphonique est le plus professionnel. Mais avec la charge de travail qui pèse sur le service RH, l’envoi d’un mail s’est généralisé pour le gain de temps qu’elle propose.

Le contenu de la lettre de refus doit être franc, positif et constructif. La mauvaise nouvelle suffit à elle seule. Il est donc inutile de plomber davantage le candidat. Même si le contenu de la lettre est un refus, le retour doit être positif pour lui. Le côté constructif doit être relaté à travers l’énonciation des points positifs et points négatifs au cours de l’entretien. Cette forme d’échange indirecte va permettre au candidat de revoir ses compétences et de centrer ses efforts sur les points à améliorer.

Quelle forme doit prendre la lettre de refus de candidature ?

Rédiger une lettre de refus de candidature ne suffit pas. En décidant de sauter le pas, autant le faire dans les règles de l’art. Cela implique d’aller bien au-delà d’un simple merci. En effet, en agissant de la sorte, le recruteur laisse paraître que la lettre est principalement une formalité administrative.

Pourtant, la manière d’annoncer la nouvelle à un candidat est importante pour plusieurs raisons. D’abord parce que cela permet de maintenir l’estime qu’il avait de l’entreprise. Puis, c’est une arme silencieuse est extrêmement puissante pour maintenir une bonne image de marque. D’où la nécessité de ne pas négliger la lettre de refus et encore moins son contenu.

Adresser vos sincères remerciements aux candidats qui n’ont pas été reçus suite à un entretien. Contrairement à un merci basique, opter pour des phrases de gratitudes.

Vous allez voir le puissant pouvoir que peuvent avoir les mots sur les gens. Un candidat satisfait va recommander votre entreprise à plusieurs demandeurs d’emploi. Dans le cas contraire, il peut aussi encourager les candidats à ne pas se tourner vers vous en raison de l’image que vous projetiez.

Enfin, il est important d’aborder le vif du sujet. Cela ne sert à rien de tourner autour du pot. Se trouver de fausse excuse n’est pas non plus la bonne démarche à entreprendre. La franchise et l’honnêteté sont les meilleures cartes à jouer dans la rédaction d’une lettre de refus de candidature après un entretien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *