Que doit-on faire contre les mauvais payeurs ?

Être confronté aux mauvais payeurs est une situation qui demeure frustrante et stressante. Diverses raisons peuvent expliquer cette facture impayée. Mais quoi qu’il en soit, il faudrait dans ce cas utiliser les bons moyens pour recevoir son argent.

Facture impayée : ce qu’il faut faire

Lorsqu’on est face à un retard de paiement, il faut réagir tout de suite en utilisant les bonnes méthodes. En premier lieu, il faut passer par les relances à l’amiable qui consistent à contacter le débiteur par email ou par téléphone. L’objectif est de comprendre les principales raisons du non-paiement de la facture. La relance permet au client de ce qu’il doit régler. Il est tout à fait possible de lui accorder un autre délai lui permettant le règlement de la dette.

Par contre, il se peut que les mauvais payeurs ne répondent pas à l’email de relance envoyé, il faudrait dans ce cas lui contacter par téléphone. Il faut noter qu’une conversation de vive voix peut avoir un effet positif.

Établir une lettre de mise en demeure

L’envoi de la lettre de mise en demeure signifie que le débiteur dispose d’une semaine pour payer des dettes pour éviter la poursuite judiciaire. Ce dernier est en effet un véritable acte juridique effectué par une agence de recouvrement ou d’un huissier. Ce type de lettre est le dernier recours avant que l’affaire ne soit portée devant le juge d’instruction ou le procureur de première instance. Ce genre de lettre exige des compétences particulières en droit privé. Il est déconseillé de le faire soi-même. Il est conseillé de se faire aider par un professionnel en droit et aux affaires juridiques dans l’établissement et l’envoi de ce type de lettre juridique. Il est vrai que les honoraires de ces professionnels sont coûteux, mais cela vaut la peine de s’engager pour éviter de tout perdre à cause de l’agissement d’un mauvais payeur. On a la chance de récupérer la totalité de ses créances avec les intérêts en engageant un cabinet de recouvrement ou un cabinet d’avocat pour réaliser la procédure de recouvrement. Si le problème est plus complexe qu’on croit, on peut se fier à l’expertise de ce professionnel juridique.

Choisir la procédure légale comme solution radicale

Dans la dernière étape du recouvrement, on doit se rendre en justice et poursuivre ses débiteurs pour non-respect des contrats de remboursement et de paiement de facture. Ce genre de situation est grave devant la loi surtout si le contrat est officialisé auprès d’une autorité compétente. Cette étape de recouvrement est sans doute le meilleur et le plus efficace de tous, car les mauvais payeurs n’ont plus le mayen ou le temps de faire le malin. Avec une solide preuve et un soutien juridique, le mauvais payeur sera pénible d’une injonction à payer mise en place par une ordonnance judiciaire. Le mauvais payeur n’a plus le choix que de payer ses dettes avec les intérêts et les dommages. Il s’agit d’un courrier du juge sans convocation au tribunal, indiquant que le client récalcitrant dispose d’un mois pour payer ou faire appel. Normalement, cette démarche juridique coûtera environ 30 € de frais de justice, mais elle permet de récupérer les impayés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.