Nous avons constaté qu’il est beaucoup plus courant de faire du vélo avec de petits bébés dans différents pays du monde, en particulier aux Pays-Bas. Mais en France, peu de gens font du vélo avec des bébés, et les fabricants de remorques de vélo et de sièges de vélo pour enfants recommandent de ne pas faire de vélo avec un bébé de moins de neuf à 12 mois. Alors, avant de commencer à emmener votre petit bout se promener à vélo en votre compagnie, voici quelques points que vous devrez savoir.

Pourquoi il est déconseillé de faire du vélo avec bébé trop tôt ?

Différentes situations peuvent empêcher les parents d’emmener leur bébé à faire du vélo quelques mois après la naissance. Cela s’explique par :

  • L’incapacité de bébé à tenir la tête fermement et à porter un casque en toute sécurité
  • Les Vibrations potentiellement fortes affectant la tête et le cou de l’enfant
  • Les accidents, en solo ou impliquant d’autres véhicules et / ou piétons
  • Les assis quelque peu droit, même dans un siège d’auto, pendant de longues périodes

Comment profiter des ballades à vélo lorsque votre bébé est en âge de le faire ?

La meilleure manière de faire du vélo avec votre bambin c’est d’utiliser un siège d’auto attaché à l’intérieur d’une remorque à vélo pour que le bébé puisse être en position allongée avec la tête et le cou soutenus. Vous pourrez trouver différents modèles de remorques sur https://porte-bebe-velo.com, le site dédié à cet article de puériculture.

Il est aussi conseillé de parcourir des sentiers bien entretenus avec une surface pavée pour éviter les vibrations excessives. Plusieurs sources ont déclaré que les vibrations, même sur une piste cyclable pavée, peuvent être trop importantes pour un nourrisson de moins de 9 à 12 mois.

Cependant, si vous utilisez une remorque comme poussette, en utilisant un kit de conversion de poussette, la configuration de votre équipement ira parfaitement sur le même sentier dans la même remorque, à condition que le bébé puisse s’incliner et que sa tête soit soutenue.

En bref, s’occuper d’un bébé lors d’un voyage à vélo n’est en réalité pas plus compliqué qu’au quotidien. Bien que les contraintes soient finalement très similaires, il convient juste de prendre quelques précautions à titre d’exemple, partir avec le bon matériel. N’oubliez pas également d’anticiper un peu davantage pour le ravitaillement, et organiser un minimum la journée. En tout, il n’y a rien de très compliqué, et on s’y fait facilement : au fil des journées, on finit par prendre des repères et adopter un rythme. On devient alors plus efficace, on se stresse moins, et on profite encore mieux du voyage !

 

Pour finir, l’article qui suit ne se veut vraiment pas exhaustif. Ce n’est que des conseils mais dans la mesure où l’expérience est une lanterne que l’on porte sur le dos et qui n’éclaire jamais que le chemin parcouru, donc, à vous d’utiliser et d’adapter les conseils que vous avez lu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *